BABY-LED WEANING : SE SIMPLIFIER LA VIE AVEC LA DME

  Oscar et son melon d'eau (6 mois)

Oscar et son melon d'eau (6 mois)

Dans une optique de simplicité et de lenteur, et pour demeurer en cohérence avec le type d'éducation que nous tentons de privilégier auprès de nos enfants - encourager leur autonomie, nous avons décidé de laisser Oscar se nourrir lui-même en adoptant une approche d'alimentation autonome. C'est la diversification menée par l'enfant (la DME, ou baby led weaning (BLW) en anglais). 

On dira ce qu'on voudra, même si je déteste les étiquettes, si on veut se lancer dans l'alimentation autonome dès l'âge de 6 mois, il y a des trucs à réfléchir, tout en prenant soin de constamment observer notre bébé pour voir où il est rendu dans son développement.

Et si on veut faire la transition entre la purée vers une alimentation autonome, il y a des choses importantes à savoir qui diffèrent de la transition traditionnelle (purée lisse, mottons, finger food) pour éviter que bébé ne s'étouffe. Et comme je reçois beaucoup de questions sur Instagram, j'ai eu envie d'en jaser un peu ici. Je vous propose aussi des références qui m'ont été très utiles avant de débuter l'aventure, puisque je suis aucunement une experte en santé, en nutrition ou en parentalité!

Oscar a maintenant presque 7 mois. Je l'allaite encore à la demande. Il adore le moment du repas, moment qui est à une heure similaire tous les jours, la même heure que pour nous. À l'approche de l'heure du repas, Oscar commence à émettre un son particulier et même si je lui offre un peu de lait pour le faire patienter, il veut manger. C'est adorable.

Dans l'alimentation traditionnelle, on commence avec les purées contrôlées par le parents, puis quand on sent que le bébé est prêt, on lui donne du "finger food" qu'on complète avec des purées plus "mottoneuses", toujours contrôlées par le parent. C'est ce que j'ai fait avec Henri.

Avec Paul, on est passé plus rapidement aux morceaux. Il était vraiment prêt (il détestait les purées), j'avais une attitude encore plus détendue par rapport à tout cela et j'y allais plus instinctivement qu'avec Henri. On est donc passé à travers les étapes "traditionnelles" très rapidement. Vers l'âge de 7 mois, Paul a tout engloutit un morceau de quiche aux légumes que j'ai mis sur son plateau. S'en était fini des purées, dès lors il mangeait comme nous. N'empêche qu'il était passé par les purées et que nous gardions un certain contrôle sur ce qu'il mangeait, contrôle que nous avons pas mal délaissé depuis.

Avec Oscar, c'est complètement différent. Il est le guide, l'explorateur, il découvre à son rythme avec enthousiasme et intérêt. Il développe des skills impressionnantes au fil des semaines. Mon travail est de l'observer, d'être à l'écoute, d'offrir de la variété, le tout taillé adéquatement selon là où il m'indique qu'il est rendu. C'est beauuuuuuuu.

  Oscar, 6 mois, qui explore son premier bouquet de brocoli.Il a adoré et en mange vraiment souvent maintenant. Au début, il tétait les fleurons. Maintenant (presque 7 mois), il les mange tous et parfois un peu des branches également. Ça évolue très vite!

Oscar, 6 mois, qui explore son premier bouquet de brocoli.Il a adoré et en mange vraiment souvent maintenant. Au début, il tétait les fleurons. Maintenant (presque 7 mois), il les mange tous et parfois un peu des branches également. Ça évolue très vite!

La DME c'est fantastique mais il faut absolument se renseigner sur la méthode avant de s'y lancer. Pourquoi? Parce qu'il ne suffit pas de donner un concombre sur le plateau de notre enfant.Comme pour plein de choses en maternage et parentalité, être informée goes a long way! Au fil du temps, au gré de mes bébés je dirais, je me suis défait de bien des idées préconçues populaires, j'ai eu de plus en plus rapidement confiance en mes bébés et en nous.

Après ça, mon dieu, c'est fantastique, libérateur, amusant, magnifique!

POURQUOI JE FAIS ÇA

Pour me simplifier la vie :

  • parce que je donne à Oscar des aliments de notre propre repas, je n'ai jamais de purées à planifier et préparer. Les aliments sont simplement parfois coupés ou cuits un peu différemment de ce que je fais pour nous, pour qu'ils soient adaptés à son stade de développement à lui ;
  • parce que pendant le repas, j'ai les mains libres. Je mange chaud, je savoure mon café, on peut être tous ensemble ;
  • parce qu'il mange en même temps que nous, tout simplement. À trois enfants en bas âge, j'ai zéro envie de m'ajouter un repas de plus à préparer et à donner (à la cuillère en plus, ça peut être long!) juste pour Oscar, trois fois par jour.

Pour offrir à Oscar des expériences positives (qui me simplifieront la vie dans les années à venir hihi) :

  • parce qu'Oscar apprend, dès le début à joindre les repas en famille, il a ainsi le loisir de nous observer allègrement. De cette façon, pleins d'aspects entourant les repas familiaux s'imprègnent en lui (et évitent des transitions plus tard, yeah for us!) - les bonnes habitudes à la table, comment manger avec des ustensiles, etc. Observer ces choses avant de les vivre, c'est déjà une grande étape de franchie ;
  • parce que j'ai remarqué avec Paul que plus je partageais la responsabilité du repas entre mon enfant et moi, mieux les repas se passaient et plus l'enfant avait une attitude saine et positive par rapport à la nourriture et durant le repas (ma responsabilité est d'offrir des aliments nourrissants et variés à mon enfant. Sa responsabilité est de manger ce dont il a besoin, en le guidant et non en le forçant).

Lorsqu'on est assis tous ensemble autour de la table à déguster notre repas, ça me rend profondément heureuse. Malgré tout ce qui peut arriver avec des petits à la table, c'est un moment que je chéris. Le vivre avec Oscar dès le début, ça vaut de l'or.

  Oscar, 6 mois, et sa première banane. Malgré l'expression de son visage, il adore ça. Je ne peux en manger une sans qu'il en mange une aussi, maintenant.

Oscar, 6 mois, et sa première banane. Malgré l'expression de son visage, il adore ça. Je ne peux en manger une sans qu'il en mange une aussi, maintenant.

COMMENT SE PRÉPARER

1. Revoir son mind-set

La DME n'est pas qu'une façon de préparer les aliments qu'on offre à notre bébé. C'est une philosophie alimentaire complète. Bébé s'alimente seul dans l'action mais aussi dans le processus de décision, selon le partage des responsabilités.

J'ai commencé à donner des céréales pour bébé à Oscar un peu avant 6 mois. On avait pas encore réfléchi à ce qu'on adopterait comme méthode d'alimentation et j'avais espoir que ça l'aide à dormir la nuit même si on sait tous que ça n'a pas vraiment de lien (évidemment, il ne dort pas plus la nuit...).

La différence notable que je tiens à préciser qui nous a permis après 2 semaines de switcher aux morceaux (donc pour certains puristes à la DME à 100 %) sans problème, c'est que dès le début, il était maître de la cuillère. Je n'ai jamais mis la cuillère dans sa bouche mais je l'ai laissé venir à la cuillère et mettre les céréales dans sa bouche lui-même OU je remplissais la cuillère, la mettait dans sa main et il la mettait dans sa bouche. Ainsi, il se nourrissait déjà lui-même malgré la cuillère.

Pourquoi cette distinction est si importante? Parce que ça fait parti intégrante de l'alimentation autonome, permet de se dégager d'idées préconçues (on DOIT faire manger bébé, il DOIT manger une quantité X, il n'est pas capable de s'alimenter lui-même, etc). C'est vraiment une philosophie.

Mais surtout, cette distinction est méga importante pour la SÉCURITÉ DU BÉBÉ.

2. Connaître les réflexes naturels du bébé d'environ 6 mois qui montre qu'il est prêt à manger

En mettant un peu de force la cuillère dans la bouche du bébé, il ne contrôle pas comment la nourriture entre. On déclenche le réflexe de déglutition, sans que l'enfant ne "joue" avec la nourriture avant. Ce moment pour jouer avec la nourriture dans sa bouche permet au bébé de conserver des réflexes naturels super importants pour prévenir les étouffements, des réflexes qu'on tend à perdre quand on met la cuillère au fond de la bouche (avec nos belles stratégies comme l'avion ou dévier son attention pour la faire entrer dans sa bouche quand il rit, etc.) : le réflexe de mettre sa langue au début de sa bouche pour protéger sa gorge - un réflexe qu'il apprendra lui-même à contrôler au fur et à mesure qu'il expérimente la nourriture lui-même, et le réflexe  vomitif (gag reflex), super important pour ne pas s'étouffer. Je vous conseille fortement de regarder des vidéos montrant la différence entre le réflexe vomitif et l'étouffement afin d'y être préparé. Car lors du réflexe vomitif reflex, il faut demeurer calme et laisser le bébé se gérer, sinon il perdra ce réflexe très très important. Svp regardez des vidéos sur youtube!

Donc si vous avez déjà commencé à nourrir votre bébé avec des purées contrôlées (quantités et mouvements) sont contrôlés par vous, il faut faire attention dans la transition vers l'alimentation autonome car le bébé pourrait avoir perdu ses réflexes nécessaires, aspirer la nourriture ou l'avaler sans la mâchouiller avant et ainsi il pourrait s'étouffer. Il pourrait, je ne dis pas qu'il va, ce n'est pas noir ou blanc. Paul ne s'est jamais étouffer malgré une transition extrêmement rapide car il était prêt. Certains bébés s'étoufferont plus que d'autres durant cette transition ou auront un réflexe vomitif vraiment plus fort que d'autres. Regardez des vidéos pour voir la différence!

Surtout, gardons en tête que, en DME, le bébé met toujours lui même la nourriture dans sa bouche. Mettre la nourriture dans la bouche de bébé, avec nos doigts ou une cuillère, c'est pas mal ce qu'il y a de plus risqué pour l'étouffement si on est en DME.

 Cet article de Bébé mange seul est excellent à ce sujet et donne plusieurs bonnes pistes de réflexions.

3. Observer son bébé

Il va nous montrer qu'il est prêt! S'il est capable d'être assis dans une chaise haute sans que sa tête ballote et qu'il est capable de prendre un objet et de le porter à sa bouche, il est probablement prêt à commencer à explorer la nourriture. Il est vraiment fortement conseiller d'attendre que le bébé ait 6 mois, c'est une question de force musculaire et de réflexes essentiels suffisants pour s'alimenter seul et de façon sécuritaire! 

Tout cela est vraiment bien détaillé dans cet excellent bouquin vraiment complet : Baby-Led Weaning : The Essential Guide to Introducing Solid Foods.

Ensuite, au fur et à mesure que bébé progresse, on suit le développement de sa motricité fine (préemption et mastication) pour offrir les bonnes coupes de nourriture au bon moment. Le site de Bébé mange seul regorge d'informations hyper utiles à ce sujet.

L'auteur du blogue Bébé mange seul a aussi écrit un livre, que je n'ai pas lu, mais à voir la qualité de son blogue, je me dis que le livre risque d'être pas mal.

  En camping, c'est vraiment pratique.

En camping, c'est vraiment pratique.

Il y différents éléments qui me rejoignent énormément dans cette façon d'apporter la nourriture complémentaire au lait pour Oscar. Oui, complémentaire au lait, puisque le lait demeure l'aliment principal jusqu'à entre 9 et 12 mois. Et parce que bien que ses réserves nutritionnelles commencent à diminuer à 6 mois, sa réserve ne se vide pas du jour au lendemain parce qu'il a atteint l'âge de 6 mois. Ça se fait graduellement, tout comme manger se fait graduellement aussi (apprendre, explorer puis ingérer, lentement mais de plus en plus de quantité selon son rythme). Les deux se suivent pas à pas. Au début, bébé lichera, regardera, sentira. Tous ses sens seront stimulés. Il ne mangera peut-être pas du tout, mettra dans sa bouche et recrachera, sucera le jus, simplement. Puis, peu à peu, il comprendra, et au fil des semaines il mangera. C'est vraiment beau à observer.

Surtout, respectons le rythme de chaque bébé et laissons lui le plaisir et le temps d'explorer la nourriture, en se défaisant d'idées préconçues sur la quantité. Ça aide vraiment à lâcher prise, à rester détendu et positif, éléments très importants quand c'est le temps de manger avec bébé. Il absorbe tous nos agir et nos ressentis, n'oublions pas ça!

  Un petit repas d'Oscar, près de 7 mois : un brocoli vapeur, un chou-fleur vapeur et des haricots blancs que j'ai écrasé à la main pour former une pâte en forme de bâtonnet pour qu'Oscar les mange facilement puisque le geste de faire la petite pince avec les doigts ne vient que vers 8 mois.

Un petit repas d'Oscar, près de 7 mois : un brocoli vapeur, un chou-fleur vapeur et des haricots blancs que j'ai écrasé à la main pour former une pâte en forme de bâtonnet pour qu'Oscar les mange facilement puisque le geste de faire la petite pince avec les doigts ne vient que vers 8 mois.

Tout ça, ça fitte avec plein d'autres choses qu'on met en place avec nos petits comme de boire dans un verre dès 7-8 mois (j'en parle ici aussi) ou comme d'utiliser de la vraie vaisselle.

 

RESSOURCES

Baby-Led Weaning : The Essential Guide to Introducing Solid Foods.

Blogue Bébé mange seul

Elisabeth Simard